Le principal enjeu de cette élection est la participation. Voter est un droit mais c’est aussi un devoir. Nous sommes candidats pour rendre votre quotidien meilleur. Vous avez le pouvoir de changer les choses.

Initialement prévues en mars 2021, les élections régionales et départementales ont été repoussées à juin en raison de la pandémie de Covid-19. Les premiers tours se tiendront le dimanche 20 juin 2021 et les seconds tours le dimanche 27 juin 2021.

Bien sûr, Il convient d’insister sur les mesures qui doivent sécuriser la campagne et la tenue du scrutin.

Qui élit-on ?

Les élections départementales sont organisées pour élire les conseillers départementaux. Elles ont remplacé les élections cantonales depuis la la loi n° 2013-403 du 17 mai 2013 relative à l’élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires.

Les conseillers départementaux forment l’assemblée qui dirige le Département, le Conseil Départemental (nouveau nom du conseil général).

Le conseil départemental « règle par ses délibérations les affaires du département ».

Quelles sont les circonscriptions électorales ?

Les élections départementales sont organisées dans le cadre du canton. Un canton est une division du département.

Les électeurs de chaque canton du département élisent deux conseillers départementaux.

La carte des cantons a été redessinée au début de l’année 2014 pour l’adapter aux réalités socio-démographiques. Les nouvelles délimitations s’appuient sur les chiffres des populations légales publiées par l’Insee le 27 décembre 2013.

Quelle est la durée du mandat d’un conseiller départemental ?

Le mandat dure six ans.

Le conseil départemental est intégralement renouvelé lors des élections, alors que le conseil général était renouvelé par moitié, tous les trois ans.

La parité est-elle respectée ? 

Oui. Les candidats se présentent en binôme. Chaque binôme est obligatoirement composé d’un homme et d’une femme. Leurs suppléants ou remplaçants doivent également constituer un binôme de sexe différent.

Nos candidats sur le canton de la presqu’île

Alain Turby

Titulaire

42 ans - Carbon-Blanc

  • Conseiller Municipal de Carbon-Blanc depuis Juillet 2020
  • Maire de Carbon-Blanc, Conseiller métropolitain délégué au numérique (2014-2020)
  • Chef de Projet Système
    d’Information pour un groupe d’enseignement supérieur Privé

Marilyne Nganmogne

Titulaire

41 ans - Ambarès & Lagrave

  • Assistante de direction
  • Formatrice en cuisine et design culinaire
  • Conseil aux entreprises et commerçants.
  • Maman de trois petits garçons

Thomas Schenkels

Remplaçant

40 ans - Saint-Sulpice-et-Cameyrac

  • Enseignant vacataire dans l’enseignement supérieur en création visuelle et outils de gestion informatisée.
  • Papa de 2 collégiens

Agnès Joubert

Remplaçante

56 ans - Beychac-et-Cailleau

  • Conseillère Municipale de Beychac et Cailleau depuis 2014
  • Présidente d'une association petite enfance
  • Contractuelle protection de l'enfance

Qui peut voter ?

Pour voter aux élections départementales, il faut :

  • être de nationalité française ;
  • être âgé de 18 ans révolus ;
  • jouir de ses droits civils et politiques ;
  • être inscrit sur une liste électorale.

vote-procuration

Quel est le mode de scrutin ?

Il s’agit d’un scrutin binominal à deux tours.

Pour être élu au premier tour, un binôme doit recueillir à la fois la majorité absolue et le quart des électeurs inscrits.

EX : Sur une commune de10000 habitants inscrits 50,01 % avec un vote d’au moins 2500 électeurs.

Si aucun des binômes ne l’emporte au premier tour, un second tour est organisé.

Au second tour, sont autorisés à se présenter les binômes ayant obtenu au moins 12,5% des voix des électeurs inscrits.

Soit Toujours avec l’exemple des 10000 inscrits, 1250 électeurs

Cependant, comme cette seconde condition est sévère, notamment en raison de l’abstention souvent élevée, le code électoral autorise le binôme qui a recueilli le plus de suffrages, après le binôme remplissant les conditions, à se maintenir. Cela peut également être le cas dans l’hypothèse qu’aucune des deux premières listes n’a atteint ce seuil. Au second tour, la majorité relative (le plus grand nombre de voix) suffit pour être élu.

Qu’est-ce qui change par rapport aux dernières élections de 2015 ?

Des adaptations sont prévues en raison du contexte sanitaire : la possibilité pour chaque électeur de disposer de deux procurations contre une seule auparavant. Il serait possible également d’étendre les horaires d’ouverture des bureaux de vote ou de dépouiller à l’extérieur. L’État devrait fournir aux communes des protections sanitaires adaptées.